0 4 min 4 mths

J’avais complètement oublié qu’ils venaient mesurer le chauffage. J’ai arrêté précipitamment de prendre une douche et les ai laissés entrer. Jusqu’à ce que nous soyons dans ma chambre. Ce qui s’est passé alors me fait encore frémir d’excitation. Jugez ce conte de fées par vous-même ! Aujourd’hui j’avais pris congé et pour ma part je me suis levé assez tôt. Je m’étais masturbé il y a une demi-heure. Maintenant, je prenais une douche et me rasais. Le rasoir frôla mes lèvres. J’avais presque fini quand soudain la sonnette retentit. Je me séchai rapidement et enfilai ma grande chemise d’homme, qui pendait encore au dessus du chauffage. Il n’était pas encore neuf heures. Qui cela peut-il être ? J’attendais un témoin de Jéhovah, ils sont venus plus souvent ces derniers mois. Pas de problème, je pourrais le brosser rapidement. Avec mes cheveux mouillés, mon chemisier à moitié boutonné et le visage encore mouillé, j’ai ouvert la porte. Il y avait deux hommes en salopette bleue à la porte. Merde ouais, ça m’a soudainement frappé. La lettre de l’association de logement. “Bonjour madame,” dit la plus âgée des deux. Il portait un badge sur sa poitrine. J’ai lu Léo. L’autre garçon, que serait-il, environ dix-huit ans ? Alex l’a dit sur sa carte. J’ai vu ses yeux glisser de mon chemisier surdimensionné à mes jambes nues.

« Nous venons chez vous pour vérifier les compteurs de chauffage. Vous n’avez pas de chauffage urbain si tout va bien ? » demanda Léo. “Oh oui, désolé, j’ai totalement oublié,” répondis-je. « Pas de problème madame. Vous venez de sortir de la douche, je vois », a-t-il déclaré avec un grand sourire. J’ai hoché la tête timidement et leur ai ouvert la porte. A ce moment, j’ai réalisé que je n’avais pas mis de culotte dans toute ma hâte. J’ai rapidement boutonné un autre bouton en bas de mon chemisier. C’étaient des hommes séduisants. Leo avait une carrure très masculine et forte. Cheveux gris clair et yeux bleu acier. Alex était beaucoup plus jeune que Leo et moi, mais c’était un garçon très gentil. Blond foncé, yeux vert clair et il avait un très beau sourire. Légèrement timide, mais séduisant. “Peux-tu te sauver ?” J’ai demandé. Je pourrais alors mettre une culotte dans la salle de bain. “Oui, madame, n’hésitez pas à prendre une douche.” Léo a marché devant moi, s’est retourné et m’a fait un gros clin d’œil. Ce clin d’œil était très ambigu. Comment ferait-il l’amour ? Tendre ou rugueux ? Ma pensée me surprit, mais en même temps quelque chose picotait en moi. Ils connaissaient apparemment bien ces appartements, alors qu’ils marchaient délibérément dans le couloir jusqu’à ma chambre. Je les ai suivis un moment, puis j’enfilais la culotte et je leur faisais peut-être du café. Je le leur proposerais. « Oui madame », a commencé Léo. “Naomi” je l’ai corrigé. “Leo est avec moi aujourd’hui parce qu’il est nouveau pour nous, Naomi.” Quand il m’a appelé par mon prénom, il m’a souri. Oh, comme il était attirant. Alex s’est dirigé directement vers le radiateur et a commencé à écrire ce que le compteur lisait. Je me tenais derrière lui, à côté de mon lit et je le vis noter quelques chiffres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *